Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Plongées dans la Nature

Plongées dans la Nature

Des Balades et des Séjours naturalistes dans La NATURE afin de se connecter ou de se reconnecter à elle, tout en la découvrant et en s'émerveillant de ses richesses ! Des Sorties réservées aux photographes de Nature pour faire des clichés d'espèces particulièrement intéressantes. Mais également la possibilité de venir chez vous faire un état des lieux et des préconisations pour favoriser la Biodiversité dans votre jardin et des conseils pour créer un potager en permaculture. Sans oublier l'organisation d'Ateliers afin d'apprendre à fabriquer soi-même les produits du quotidien les plus essentiels à base d'ingrédients naturels et biologiques, plus sains pour notre santé et celle de notre environnement.

Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !

Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !

Vendredi 24 Février à Beauville
 

Lors de notre Balade de vendredi après-midi à Beauville, en Lot-et-Garonne, nous avons pu nous émerveiller devant une flore en train d’éclore, nous annonçant les prémices du Printemps. Nous nous sommes intéressées, avant même la sortie du village, à quelques espèces de plantes sauvages très courantes et pour la plupart comestibles, au grand étonnement de certaines personnes de notre petit groupe : Violette odorante, Séneçon commun, Pâquerette, Cardamine hérissée, Gaillets commun et gratteron, sans oublier les si connus Pissenlit et Ortie, et quelques autres.

Un peu plus loin ce sont les arbres et arbustes qui ont attirés notre attention, dans la haie, et à l’orée du bois. Nous avons appris à reconnaître grâce à leurs bourgeons, écorces et rameaux, le Cornouiller sanguin, le Sureau noir, le Noyer et quelques autres. Mais quel est cet arbuste qui commence à se couvrir de petites fleurs blanches alors qu’il ne porte pas encore de feuilles ? Il s’agit du Prunellier bien sûr, aussi surnommé Epine noire, dont les fruits bien connus peuvent être utilisés pour fabriquer de l’eau de vie.

A peine un peu plus loin, très en contrebas dans la pente boisée… les toutes premières Jonquilles ! Nous continuons à avancer sur le sentier, impatientes… Peut-être n’est-ce que le début de la floraison… Peut-être ne trouverons-nous que quelques fleurs écloses et la plupart encore en boutons. Peut-être la vague de froid du mois de Janvier aura-t-elle fait prendre du retard à leur sortie de terre, et à leur floraison. Cette floraison qui rend si magiques les Balades de fin d’Hiver dans les quelques bois qu’elles affectionnent, qu’elles tapissent comme autant de petits phares lumineux !

Avançons encore…

Et tout à coup les voilà ! Un véritable tapis de petits Soleils s’éparpillant partout entre les Chênes et les Charmes !

Notre émerveillement est sans mesure. Nos attentes comblées. La floraison bat son plein en cette fin de mois de février !

Nous admirons ces centaines de petites merveilles crées par Mère Nature, nous les photographions, nous efforçant de ne pas les écraser sous nos pas, ce qui n’est pas toujours aisé car par endroit la densité est importante. Quant tout à coup nous croisons un petit groupe et, nous voyons avec tristesse, au bras de l’une des personnes, un panier rempli de ces merveilleux petits Soleils sylvestres… certaines d’entre nous s’efforcent de regarder ailleurs, affligées par la vue de ces êtres magnifiques mais désormais agonisants. Nous pensons aux pieds où elles ont été coupées, désormais affaiblis car ce sont leurs fleurs qui permettent aux bulbes de grossir, de prendre des forces. Nous pensons aux insectes qui voient ainsi disparaître une partie de leur nourriture, si indispensable à leur survie pour le plaisir égoïste de quelques humains. Nous pensons enfin à ces personnes qui n’ont pas conscience des conséquences de leurs actes pour les autres êtres vivants. Et je me rappelle de l’époque où, enfant, je n’avais moi-même aucune conscience de tout cela et où je cueillais de nombreux bouquets de fleurs sauvages, cette époque où je ne savais pas que chaque être à le droit fondamental à la Vie, où je n’avais pas conscience de cette Vie en tout et de sa fragilité, où je ne savais pas que tous les êtres sont liés les uns aux autres, que chaque acte a ses impacts, que chaque geste compte. Aujourd’hui je m’efforce de ne pas détruire, de ne récolter que pour me nourrir ou me soigner. La beauté des fleurs je m’en repais dans la Nature ! C’est sur leurs pieds et bien vivantes, jouant le rôle qui leur est dévolu dans les écosystèmes, que je les aime, ou bien sur des photos. Mais jamais je ne cherche à les posséder en les ramenant avec moi pour les mettre dans un vase. Et ce sont ces valeurs de respect du vivant que je m’efforce de transmettre, en les expliquant.

Nous continuons notre chemin et après la traversée d’un bout de prairie où nous croisons un groupe de randonneurs, nous replongeons dans les bois. Là encore des tapis de Jonquilles piquettent le sol forestier pour notre plus grand plaisir.

Quelques pousses d’Ortie récoltées pour faire une décoction à intégrer dans une recette naturelle de shampoing, et en arrivant dans le fond de la vallée nous retrouvons une station de Pervenches blanches qui commencent tout juste à fleurir. Quelle pureté ! Quelle forme merveilleuse ont ces petites fleurs si peu courantes de cette teinte !

Nous voilà dans une grande prairie. Nouvelle source de tristesse en découvrant une coupe rase dans le bois tout proche... que nous sommes loin d'une gestion écologique de nos forêts !

Bien heureusement quelques ronds de Jonquilles dans le pré, loin des arbres, attire notre attention, nous redonnent le sourire et quelques rayons de Soleil nous permettent de faire des photos avec un éclairage sympa. Puis nous découvrons une queue et quelques touffes de poils de Lapin. Nous nous interrogeons sur ce qui a pu arriver au malheureux animal… Dans un barbelé c’est une grosse touffe de poils de Sanglier qui est restée accrochée.

La partie suivante de la Balade se fera sur une route peu passante. Nous y admirerons les premières Pulmonaires en fleurs et y récupèrerons quelques feuilles de Lierre grimpant, arraché d’un arbre par le vent en même temps que la branche à laquelle il s’accrochait pour grimper à la recherche du Soleil indispensable à la photosynthèse. Elles aussi serviront à faire une décoction qui sera intégrée à une recette de shampoing dès le lendemain matin.

Et voilà la rude montée à travers bois qui va nous permettre de retrouver nos véhicules dans le village. Après quelques pauses pour souffler un peu et nous réhydrater, nous parvenons juste en contrebas du mur de pierres qui entoure le village et nous avons la surprise de découvrir un Figuier déjà couvert de figues fleurs ! Le lieu est particulièrement bien orienté, très ensoleillé, à l’abri des vents dominants et bénéficie d’un microclimat grâce au grand mur de calcaire blanc qui réverbère la chaleur et la lumière. Nous y découvrons donc une flore plus avancée que dans les autres lieux traversés dans l’après-midi.

Et voilà qu’il est temps de nous séparer, après ces quelques heures d’émerveillement qui nous ont permis de nous recharger énergétiquement au contact de cette Nature à laquelle nous appartenons et que nous chérissons tant !

Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !
Premières Jonquilles sauvages... prémices de Printemps !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article